La Suisse, élève exemplaire en devenir en matière de tri des déchets…

La croissance économique et démographique a provoqué des changements significatifs dans le mode de consommation des citoyens suisses. Ce mode de vie a conduit à une augmentation grandissante de la production de déchets urbains. La Suisse produit annuellement 24 millions de tonnes de déchets dont 24% sont issus de déchets urbains et uniquement 51% d’entre eux sont valorisés. Le reste est envoyé en usine d’incinération prévue à cet effet.

Plus précisément, selon les chiffres de Swiss Recycling et de l’Office Fédéral des Statistiques, seuls 45% des déchets organiques sont collectés, contre 81% pour le papier, 83% pour le PET, 92% pour l’aluminium, et 94% pour le verre.

 

Faible taux de tri des déchets organiques

En Suisse, moins de 45% des déchets organiques ménagers sont collectés.

Les déchets organiques représentent près d'un tiers des déchets ménagers

Les déchets organiques représentent près d’un tiers des déchets ménagers.

L’or vert

Actuellement, les déchets organiques composent près d’un tiers de nos poubelles. La réticence des ménages à adopter le tri des déchets organiques provient principalement des difficultés liées à la gestion d’une poubelle verte (contrainte de place, d’odeur repoussante, dégoût lors de l’évacuation des déchets, etc).

Pour le bien être de tous, cette catégorie de déchets doit pourtant impérativement être recyclée. Leur haute teneur en eau, près de 90%, fait chuter drastiquement le rendement des usines d’incinération. Ces déchets sont donc particulièrement nuisibles lorsqu’ils terminent dans une poubelle. Arrêtons de brûler de l’eau.

La nécessité de collecter davantage ces déchets est d’autant plus grande que leur traitement à travers une filière de revalorisation coûte moins cher que de les incinérer. Lorsque ces déchets sont traités, ils permettent d’obtenir d’une part, du compost pour l’industrie agricole et d’autre part, du biogaz qui est utilisé pour fabriquer de l’énergie électrique. Alors ? Les déchets organiques ne sont-ils pas le nouvel or vert ?

Les déchets organiques sont composés de 90% d'eau, ce qui fait baisser le rendement des usines d'incinération.

Les déchets organiques sont composés de 90% d’eau, ce qui fait baisser le rendement des usines d’incinération.

Vers plus de tri et au-delà.

UP Green s’inscrit dans une logique de développement durable, répondant à 4 goals des Nations unies. L’impact de ce projet se veut écologique, économique mais également social. UP Green va donc plus loin en proposant une nouvelle façon de former et d’informer.

Notre mission: sensibiliser et inciter la population à trier davantage. Un geste simple, un impact considérable.

Les objectifs de développement durable nous donnent la marche à suivre pour parvenir à un avenir meilleur et plus durable pour tous. Ils répondent aux défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés, notamment ceux liés à la pauvreté, aux inégalités, au climat, à la dégradation de l’environnement, à la prospérité, à la paix et à la justice. Les objectifs sont interconnectés et, pour ne laisser personne de côté, il est important d’atteindre chacun d’entre eux, et chacune de leurs cibles, d’ici à 2030.

Notre vision, nos objectifs #1
– Développer intelligemment; 
– Développer durablement. 

En s’attelant au problème des seuls déchets ménagers laissés de côté, UP Green innove pour que le tri des déchets organiques ne devienne plus une corvée, mais un bienfait journalier.

Innovation par l’usage,
Innovation de par sa conception,
Innovation avec un produit qui répond aux besoins des utilisateurs,

Fini les odeurs, place à la fraîcheur!

Notre vision, nos objectifs #2
– Trier proprement;
– Trier consciencieusement.

D’ici 2050, deux tiers de la population mondiale résidera dans les zones urbaines.En se focalisant sur la filière de revalorisation des déchets organiques, UP Green apporte une solution innovante à l’échelle des ménages.

Ensemble, soyons un vecteur d’innovation.

Notre vision, nos objectifs #3
– Intégrer une vision durable;
– Produire de manière responsable.

Pour concilier croissance économique et développement durable, réduisons notre empreinte écologique en modifiant notre façon de produire et de consommer les biens et ressources.

Pour UP Green, nous analysons l’ensemble du cycle de vie dans le but limiter notre empreinte écologique. Entre autres, cela passe par l’utilisation de matériaux biosourcés, une longue durée de vie et une réduction des trajets de distribution.

Ensemble, concevons des produits responsables et réduisons notre empreinte écologique.

Notre vision, nos objectifs #4
– Changeons nos habitudes journalières.

Les changements climatiques affectent tous les pays sur tous les continents. Les conditions météorologiques changent, et les émissions de gaz à effet de serre en sont maintenant à leur plus haut niveau de l’histoire. 

Afin de limiter cet effet, tournons-nous vers les énergies renouvelables comme le biogaz, produit à partir de nos déchets organiques.